millet

Des mots neufs sur le bien-être

Aujourd’hui, de nombreuses innovations se voient concernant la manière de se maintenir en forme. Ceux qui mangent une salade de chou kale et boivent un jus vert avant de partir dans un club de gym seront intéressés par ces quelques précisions.

 

Le bouillon de viande substitue le jus

 

On a tendance à investir dans un extracteur de jus coûteux et d’élaborer des mélanges de betteraves pressées et de certains végétaux afin de s’offrir des vitamines et des protéines. Les bars à New York, l’hiver dernier, ne proposaient que des bouillons de volaille ou de bœuf. Ces dernières sont meilleures qu’un jus de concombre-citron, et se voient être le nouvel anti-âge par voie orale.

 

Le millet remplace le quinoa

 

Le quinoa est une céréale riche en protéines qui vient des Mayas. Aujourd’hui, le millet vient prendre sa place. Ils se ressemblent presque au niveau des protéines, du gluten et de la rusticité, mais le millet lui est trois fois moins cher que le quinoa.

 

Le Tinder donne sa place au Jaha

 

Tinder est une application qui affiche les portraits des voisins disponibles et en mal de rencontres. Jaha vient la concurrencer. Cette application est plus sportive que Tinder car elle permet de vous afficher un catalogue de jolis minois près de chez vous avec lesquels vous pourriez vous entraîner.

 

Penser à manger sain et non faire un régime

 

Afin de maintenir sa ligne, les gens optent pour des produits sans gluten et sans sucre, et d’autres choisissent de faire un jeûne. Tout cela est très restrictif et dans plusieurs cas, inefficaces à long terme. Pourquoi ne pas penser manger équilibré ? Certainement, c’est un bon moyen de ne pas se priver de beaucoup de choses, mais il faut juste en prendre en petite quantité. Moins lucratif que les recettes qui promettent la ligne, faire de la cuisine chez soi en utilisant des produits bruts raffinés est mieux et plus efficace.

 

Le camembert s’innove en fromage de cajou

 

Le fromage de cajou est un produit cru et vivant. Pour en faire, il faut prendre des oléagineux comme les noix de cajou, le macadamia, ou les amandes pour les tremper plusieurs heures. Après, il faut les égoutter avec soin pour que l’on puisse les mixer et les mouler facilement. Le produit fini est gras et est semblable à une faisselle.

 

Le pissenlit remplace le kale

 

Depuis plusieurs années, une alimentation détox est basée avec du Kale. Ce légume est riche en vitamines et en fibres. Elle est une variété de choux et est proposée sous forme de jus verts et salades dans les restos bio. C’est vrai que le pissenlit est aussi vert et ne coure pas les rues, mais il est plus tendre et goûteux. Ce produit offre des qualités nutritives que le kale ne dispose pas. C’est pour cela que Gwyneth Paltrow le préfère et que Filorga l’a utilisé pour son nouveau soin visage Skin-Absolute Day.

 

Les criquets remplacent les crackers

 

Les crackers sont incorrects au niveau composition nutritionnelle. En effet, ils sont élaborés avec de l’huile de palme, de blé raffiné, de sel et même de sucre. Les criquets sont des produits compatibles avec les aficionadas du régime paléo, bons pour la planète, riches en protéines, pleins de fer et de nutriments. Il est vrai qu’ils coûtent cher et se révèlent allergènes alors il faut modérer sa consommation.

 

Le labfood remplace le fast-food

 

Avec les choses qui composent les nuggets, les chaînes de restauration devront faire une révision sur leurs billots, leurs comptoirs et leurs pianos. Aujourd’hui, le frankenburger est un concept qui va sortir des labos. Il propose un steak réalisé en éprouvette, des frites d’algues ou de préparations végétales au goût de bacon.

 

Le concept Dukan n’est plus, Asprey s’impose

 

N’ayant plus le droit d’exercer la médecine, Dukan propose maintenant des galettes de son et une méthode d’amaigrissement. Cependant, le concept d’amaigrissement avec du café gras a réussi. Il s’agit du self-skinny man, conçu par David Asprey. Maintenant, ce businessman propose maintenant de l’eau grasse en bouteille appelée le fat water.

 

Faire du rebound et non du trampoline

 

Le trampoline était autrefois un dispositif sollicité pour la remise en forme, mais maintenant il est surtout dédié aux Clubs Mickey ou les écoles de cirque. Aujourd’hui, les minitrampolines circulaires et individuels ou rebounders sont dans la course. Ils comprennent une petite rambarde à hauteur du buste pour pouvoir s’accrocher. On les voit de plus en plus dans les salles de gym et sa pratique s’effectue avec des rebonds à un tempo très soutenu pendant
 50 minutes. Ils impactent positivement aux pulsations cardiaques, au gainage du corps, au système lymphatique et au retour veineux.

 

Le gluten fait place au fodmap

 

Le marché du noglu est encore en pleine expansion. En effet le stress et l’effet yoyo engendré par les différents régimes amaigrissants pourraient entraîner d’autres exclusions alimentaires aux non cœliaques. Ainsi, il est conseillé de supprimer de leur alimentation le gluten ou Fodmaps (Fermentable, Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols) soupçonné d’être à l’origine de troubles de la flore intestinale. Pour pallier aux éventuelles carences et éviter la dépression, les aliments à privilégier désormais sont : le riz et ses dérivés, la polenta, le tofu, le vert des poireaux, les aubergines, etc….

 

Les studios remplacent les clubs de gym

 

Fini le concept des clubs de gym d’antan où les différents types de machines étaient mis à disposition des membres et où les séances de gym collectives étaient sursaturées. Désormais, la mode est aux salles dont les programmes offerts sont ciblés et confidentiels. Elles sont également spécialisées dans une seule discipline telle que l’aquabike, le yoga ou le vélo. L’accès est restreint vu le nombre de places limitées. Une réservation en ligne au préalable est conseillée.